SEUIL  / DE MARILYN MATTEI

 

Mise en scène Pierre Cuq. Spectacle en salle de classe à destination des collèges/lycées (à partir de 14 ans). Création saison 2020/2021.

 

Avec : Baptiste Dupuy et Camille Soulerin

Scénographie : Cerise Guyon

Son : Julien Lafosse

Costumes : Augustin Rolland

Production / Compagnie Les Grandes Marées Coproduction / Comédie de Caen – CDN  Avec le soutien artistique / du CDN de Normandie – Rouen, de la Scène National 61 (Alençon, Flers, Mortagne), de Théâtre Ouvert, et de la Maison des Jeunes et de la Culture de Vire.

Ce projet a bénéficié d’un soutien de la DRAC de Normandie et de la Région Normandie au titre du FADEL Normandie.

Marilyn Mattei est lauréate de la bourse aux auteurs d’ouvrage 2020 du CNL pour l’écriture de Seuil.

 

***

« Vous m'avez tuéR »

 

Dimanche soir, avant de devoir prendre le train pour rentrer à l'internat, Matteo, 16 ans, laisse ce dernier message sur les réseaux sociaux avant de ne plus donner signe de vie. Le lendemain, la nouvelle se répand dans l'ensemble de l'établissement scolaire : il y a ceux qui pensent à une blague, se focalisant sur l'immense faute d'orthographe laissée à la vue de toutes et tous, et d'autres qui imaginent le pire. Dans le collège, la police intervient et demande à rencontrer tous les internes de l'établissement, en particulier le groupe de la chambre 202. Noa, camarade de chambrée de Matteo est interrogé : Témoin principal ? Suspect ? Noa devra répondre de ses actes lui qui prétend n'avoir rien fait. Les récits s’enchainent et jamais la même version des faits. Quelque chose résiste, la tension monte. Bientôt l’affaire s’étend à l’échelle de la ville. Une voix inconnue se fait alors entendre. Elle semble tout connaître de l'histoire, faisant pression sur Noa et son groupe.

 

À la façon d'un jeu de piste, dans une structure dramatique jouant sur différentes temporalités, usant de flashback, lecteurs, spectateurs au même titre que Noa, reconstituent peu à peu les pièces du puzzle de cette intrigue faisant apparaître l'ensemble des acteurs du collège, de la ville, comblant peut à peu les trous de cette histoire, jusqu'à saisir le drame qui a eu lieu.

 

Seuil aborde par la fiction les mécanismes de construction du modèle masculin à travers les rites de passage entre hommes et la thématique si actuelle du consentement. À travers le drame en creux de Matteo, l’écriture interroge la construction du modèle viril contemporain par la violence.

©. Photos : Lovis Ostenrik, Kristian Kruuser, Julian Mommert, Louka Petit-Taborelli, Estelle Gautier, Mickael Bertheloot, Pauline Bayard, Nicolas Ngo / Mad Moxa, David Anémian, Emile Zeizig, Cerise Guyon

©. Images : Claire Rolland