Court métrage de 25 minutes réalisé par Jérémy Tran, avec Liza Blanchard, Pierre Cuq, et 86 danseurs.

ARTIFICIAL LANDSCAPES s'organise comme un paysage sensitif, illustrant, au travers de la poésie et du mouvement, les paradoxes de l'être humain. Il est question de solitudes à la fois fantasmées et rejetées, reflet d'une société artificielle prônant l'individualisme en contradiction à son désir de l'Autre.

Vecteur d'expériences sensorielles, le projet a pour vocation d'exprimer fêlures, intimité, espoir, quête de renouveau... d'insuffler à l'image-vidéo les essences de l'art vivant, de l'instant présent, de la performance.

Par la danse, il s'agit d'élaborer un dialogue entre le corps et l'architecture, secouant nos perceptions pour les ouvrir à de nouveaux espaces. Un paysage chorégraphique où l'Autre et l'inattendu trouveront - peut-être - une place.

Comment existons nous et faisons nous exister l'architecture au travers de nos expériences incarnées ? Qui sommes-nous dans ces paysages ?

ARTIFICIAL LANDSCAPES est une histoire dont l'écriture mobilise une centaine de femmes et d'hommes, tous bénévoles, passionnés et enthousiastes.

Une aventure, un paysage humain.

VERNISSAGE DE L'EXPOSITION                       FONDATION BULLUKIAN

BACKSTAGE

 

 

L'AVENTURE EN IMAGES

-2.jpg

©. Photos : Lovis Ostenrik, Kristian Kruuser, Julian Mommert, Louka Petit-Taborelli, Estelle Gautier, Mickael Bertheloot, Pauline Bayard, Nicolas Ngo / Mad Moxa, David Anémian, Emile Zeizig, Cerise Guyon

©. Images : Claire Rolland